contact@editions-spinelle.com
+33 (0)1 83 62 62 56

Accueil

C'est quoi une maison d'édition

Écrit par  dimanche, 10 septembre 2017
Évaluer cet élément
(8 Votes)

Une maison d’édition est une entreprise ou une association dont l’activité principale originelle est la production et la diffusion de livres ou de documents mis en page. Nombreuses sont les maisons d'édition, à l'heure actuelle, sur le marché français. Qui ciblent-elles ? Comment fonctionnent-elles ? Chez qui se faire publier ?... Les questions ne manquent pas pour les auteurs qui cherchent à faire éditer leurs travaux. Vous trouverez ci-dessous quelques clés pour savoir à quoi s'en tenir et mettre toutes les chances de son côté au moment de déposer son manuscrit.

A propos des maisons d'édition
Le site du syndicat national des éditeurs (SNE) donne le chiffre approximatif de 10 000 éditeurs en France. Bien entendu la taille des maisons d'édition varie. Et elles n'ont pas toutes la même organisation ni le même fonctionnement.

L’envoi de manuscrits non sollicités caractérise principalement le domaine littéraire, et les maisons qui en sont destinataires n’en publient qu’une infime proportion. Elles s’attachent plutôt à suivre des lignes éditoriales préexistantes et à privilégier les auteurs de leur catalogue, surtout s’ils sont liés par une clause dite de préférence.
Les processus d’évaluation des manuscrits sont variables : notes de lecture, comité de lecture, avis en interne ou en externe.

Quel est le rôle de l'éditeur
Sélectionner les auteurs et les textes qui cadrent avec sa ligne éditoriale constitue le travail essentiel de l'éditeur celui qui donnera à son établissement cette image qui va le caractériser aux yeux du public. C'est aussi par ses choix esthétiques ou idéologiques qu'il attirera les nouveaux écrivains qui enrichiront sa production éditoriale.

C'est parmi les manuscrits qui lui sont adressés que la maison d'édition sélectionne les œuvres qu'elle publiera. Plusieurs critères peuvent guider ses choix : le sujet, le genre, la qualité, la nouveauté du concept d'écriture, la notoriété de l'auteur etc...

Sur cette question de la sélection des textes, il convient d'opérer une distinction entre les livres qui relèvent essentiellement du domaine de la littérature et parfois des sciences humaines, et les livres documentaires, vecteurs d'informations et de connaissances.

La sélection s'effectue généralement par tris successifs, le premier permettant d'éliminer immédiatement ceux dont le manque d'intérêt et les défauts sont notoires. Tout et n'importe quoi ne peut être édité car, rappelons-le, les maisons d'édition sont tout aussi bien des entreprises commerciales qui ont besoin de vendre leurs produits pour exister. Un second tri, avec un rapport plus ou moins circonstancié sur le contenu, est de nouveau établi et à l'issu duquel la décision est prise de publier l’œuvre ou pas.

Il est admis aujourd'hui qu'en raison du nombre important des maisons d'édition auxquelles peuvent s'adresser les auteurs, tout texte de qualité trouve inévitablement son éditeur.

Mais le rôle de l'éditeur ne se limite pas simplement à la prise de décision. Une fois le choix de publication de l'ouvrage pris, il se doit d'accompagner l'auteur tout au long du processus de création du livre, jusqu'à sa sortie et même au delà. Il devra donner des conseils utiles, lui redonner courage en cas de difficulté, en un mot agir conformément à l'étymologie de son nom (le latin edo signifie aider à la naissance).

L'étape suivante, une fois prise la décision de publier l’œuvre, consiste à établir un contrat entre les deux parties, auteur et écrivain, qui définit leurs droits et devoirs respectifs, le tirage envisagé, le mode de rémunération de l'auteur etc...

La ligne de fabrication
Concevoir, préparer et suivre le processus de fabrication du livre représente la seconde fonction de l'éditeur, assurée par le service technique de la maison, ou service de fabrication. Cette dernière s’appuie sur le service de conception graphique (mise en page et maquette).

Cette fonction de fabrication technique implique plusieurs tâches. Il y a évidemment relecture du texte, l'auteur ayant pu y laisser des erreurs d'orthographe ou de grammaire. Au manuscrit d'antan qui posait souvent des problèmes ardus de déchiffrement des écritures, a succédé le "tapuscrit", l'écrivain ayant assuré lui-même (ou l'ayant revu s'il en a confié la charge à un tiers) la dactylographie de son texte puis, aujourd'hui, l’étape informatique : c'est un fichier informatique qui est maintenant demandé aux auteurs.

C'est au service de fabrication que revient l'élaboration du livre : préparation et calibrage du manuscrit pour en estimer le nombre de pages (ce qui est beaucoup plus facile lorsque le texte est livré sur un fichier informatique), estimation des coûts, relations avec l'imprimeur, suivi de la fabrication, surveillance du planning afin qu'aucun retard ne soit pris, correction des épreuves (dont un jeu est généralement transmis à l'auteur).

Le choix du papier et des caractères, la mise en pages, ces éléments sont loin de sembler secondaires, même à des éditeurs connus pour leurs exigences sur le plan littéraire : il s'agit en effet d'aboutir à un objet: le livre, dont la présentation se doit d'être en harmonie avec le texte proposé. Même si c'est l'intérêt du texte qui fait acheter, la valeur esthétique ne doit pas être sous-estimée. Certains bibliophiles y accordent une grande importance.

Par ailleurs il existe une normalisation de la présentation : chaque ouvrage s’insère dans la politique d’image que l’éditeur veut donner à ses publications et à ses collections, et il est évident qu’on ne fait pas ensuite du sur-mesure pour chaque titre particulier. La marque d’individualité ne sera alors donnée que par le choix de l’illustration de couverture si celle-ci en comporte.

La diffusion du livre
Faire connaître le livre, organiser sa diffusion et sa distribution constituent la troisième fonction de l'éditeur. Elle aussi, est essentielle. On dit volontiers qu'un livre mal diffusé, mal distribué est un livre voué à l'échec. Comment en effet aurait-il des chances de parvenir à son futur lecteur ? Mettre à profit tous les canaux de diffusion possible pour toucher sa cible est très important pour donner au livre toutes ses chances. Chez nous, aux Éditions Spinelle, nous ferons le maximum.

Il est toutefois important de noter, compte tenu de la masse de la production littéraire en France, que la diffusion de la littérature (romans, essais, guides pratiques etc...) s'avère difficile aujourd'hui et nécessite également l'implication des auteurs eux-mêmes. À ce titre conseil leur est donné de faire appel à leurs réseaux afin de procéder à la communication la plus large possible de la sortie de leur livre.

Si vous n'avez pas encore acquis de notoriété, ne vous attendez pas être invité sur les plateaux de télé, à la radio ou à faire la une d'un magazine de presse. La maison d'édition fera tout ce qui est en son pouvoir pour que votre ouvrage soit visible et se vende, mais l'auteur devra faire sa promotion sur le terrain en sollicitant les libraires pour faire des dédicaces, en participant aux salons du livre et évènements culturels.

Si vous êtes un adepte des réseaux sociaux, il vous faudra créer vos pages personnelles, intervenir dans les forums de lecteurs et profiter, tant que faire se peut, de la formidable caisse de résonnance offerte aujourd'hui par Internet pour se faire connaître.

 

 

Lu 12086 fois Dernière modification le mardi, 08 janvier 2019

Éléments similaires (par tag)

14 Commentaires

Laissez un commentaire

Tous les champs marqués d'un astérix (*) sont obligatoires.